Travail Agrandir

Travail

Émile Zola, l'utopiste

Émile Zola (1840 - 1902) parmi les utopistes ! Voilà qui surprendra, à n’en pas douter, bon nombre de lecteurs. Comment cet auteur, chef de file du naturalisme, décrivant scientifiquement, sans tabous, la société française sous le Second Empire dans la série des Rougon-Macquart, peut-il être qualifié d’utopiste ?

Plus de détails

02

29,00 €

En 1901, Travail est le dernier roman de Zola publié de son vivant. Il fait partie de la série inachevée des Quatre Evangiles que l'auteur envisage comme la conclusion naturelle de toute son oeuvre : « après la longue constatation de la réalité, une prolongation dans demain, et d’une façon lyrique, mon amour de la force et de la santé, de la fécondité et du travail, mon besoin de vérité et de justice éclatant enfin. J’ouvre le siècle de demain. Tout cela basé sur la science.
Tremper cela de bonté, de tendresse, toute une floraison admirable, un cri poignant et éclatant. »

C’est donc sa vision de l’avenir que Zola va ici nous livrer, et, en l’occurrence, sa vision d’une nouvelle organisation du travail. Il ne s’agit plus uniquement de décrire la société mais de préciser les moyens de la libération humaine : « Travail est l’oeuvre que je voudrais faire avec Fourier, l’organisation du travail, le travail père et régulateur du monde. Avec Luc, fils de Pierre et de Marie, je crée la cité, une ville de l’avenir, une sorte de phalanstère.»

Travail, malheureusement méconnu, est donc un roman tout à fait singulier dans l’oeuvre de Zola. Plus clair, plus naïf, plus optimiste, il est une promesse d’avenir, un chant au progrès, un hymne au travail !

  • Format : Livre
  • Hauteur : 21 cm
  • Largeur : 14,8 cm
  • Épaisseur : 4 cm
  • Poids : 0.850g
  • Nombre de pages : 669 pages
  • Parution : 08/02/2013
  • Éditeur : Senfina

Nos collections